Bulle & Co’ et les appels d’offre

Quand il ne s’agit pas de remettre les points sur les « i » au sujet des délais Abraracourcix, c’est au tour des « appels d’offres » d’en prendre pour leur grade… mais POURQUOI ?

PARCE QUE nous avons décidé de ne plus travailler « pour des clopinettes » !

Explications :

Par définition, un appel d’offres c’est :
« Une procédure qui permet à un commanditaire (le maître d’ouvrage), de faire le choix de l’entreprise (qui sera le fournisseur) la plus à même de réaliser une prestation de travaux, fournitures ou services. Le but est de mettre plusieurs entreprises en concurrence pour fournir un produit ou un service ». Wikipédia

Lorsqu’en tant qu’agence, nous sommes sollicitées pour des appels d’offres, on nous demande bien souvent de livrer des idées, des concepts, des maquettes afin d’illustrer notre vision graphique… pour que le client voit « ce qu’on a dans le ventre », pour qu’on puisse le séduire, pour qu’il nous CHOISISSE !!

Contrairement aux idées reçues, la recherche d’idées, la création de maquettes… prend du temps (si,si promis, juré) ! N’en déplaise à nos détracteurs et aux fervents défenseurs des appels d’offres, il ne suffit pas de :
« cliquer ici et cliquer la »
« mettre 2-3 idées sur le papier »
« faire vite fait un Brain Storming » 
etc.
Non non non, chez nous en tous les cas, ça ne marche pas comme ça !
Faire les choses correctement (comme on aime les faire) ça prend du temps. La matière grise, c’est de l’argent, et c’est précisément ce qui fait vivre les agences :
les concepts, les idées, la mise en place de stratégies, l’élaboration d’une identité visuelle etc. certains vous diront que c’est du vent, que ce n’est pas palpable alors pourquoi payer ?

Et bien parce que toutes ces réflexions sont produites dans le but de mettre en avant, de promouvoir, de développer une marque, une entreprise… VOTRE entreprise ?! Sans visibilité et sans communication, une société se noie dans un océan de concurrence. Communiquer c’est exister et cela à un prix.

Matérialisons cet explicatif par un exemple concret :

Ce soir vous décidez d’aller manger un petit morceau au restaurant ! (chouette :))
Le hic c’est que vous n’arrivez pas à vous décider…
– une petite pizza chez votre Italien préféré ?
– une bonne choucroute traditionnelle à la Winstub du coin?
– un repas fast food chez Macdodo ?

Mmmmhhh le choix est cornélien… le mieux pour trancher, c’est de goûter 3 plats dans les 3 établissements  ! Et puis au final on en retient qu’un (celui qu’on préfère bien évidemment, ou alors le moins cher ? ….) et tant pis pour les autres (et oui, c’est le jeu ma pôv’ Lucette) : « Merci pour votre choucroute Monsieur elle était excellente, mais la Pizza est un cran au dessus. Du coup be , pour l’addition vous oubliez hein, comme votre plat n’est pas retenu… »
C’est à ce moment là précis que vous êtes censé recevoir une knack et un morceau de kassler en travers du museau… et pour cause ! Vous demandez à un chef de vous préparer une choucroute et au final vous retenez la pizza (bien que la choucroute ait été engloutie…)

Bizarrement, ce scénario ne viendrait à l’idée de personne… en revanche, mettre en concurrence des agences de comm, les faire travailler plusieurs heures voire des jours, leur demander de pondre idées et concepts, et puis au final n’en retenir qu’une, sans dédommager financièrement les autres, ça, c’est « normal »…

Éloquent vu sous cet angle là non ?

Voilà, Bulle & Co’ ne répond plus aux appels d’offres. Nous aimons notre travail et aimons faire les choses correctement. Nous pensons que notre travail à de la valeur : tout travail mérite salaire.

Allez, on vous aime toujours autant ! Bisous coeur câlins ! <3